mercredi 10 septembre 2014

Légende

C'était il y a presque un quart de siècle. Sans pare brise, au mois de décembre il fallait bien les lunettes de soudure ou la grosse écharpe. Mais quand ça prend cette forme, ça commence à sentir bon et ce début de voiture s'apprêtait à devenir l'icône des rods européens pour les deux décennies suivantes. Ce 34 rentre dans l'histoire.... La grande.
Adieu Michel.

1 commentaire:

  1. Le héros a quitté l'histoire, mais elle ne s'arrête pas là pour autant...
    Des amis rodders allemands nous ont sorti une phrase de Balzac (si si):
    "On vit deux fois: la première en réalité et la deuxième dans les souvenirs".
    Et des souvenirs de mon père, nous en avons tous une palanquée, nan?!
    Claire T.

    Claire T.

    RépondreSupprimer