vendredi 14 juillet 2017

Recensement

Philippe BAES recense les rods en France. Un questionnaire en ligne est dispo ICI.

17 commentaires:

  1. un tournant pour la FSRA ? Bonne nouvelle en tout cas de voir que Philippe revienne dans la course.
    Patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, enfin si c'est pour remettre sur la table les objectifs de 1992, la temps à passé et les gars qui roulent en rod.... Ben, ils roulent en rod et c'est tout. Le reste c'est du bla bla et la vie elle passe. En 25 ans la FSRA n'a été d'aucune utilité pour défendre les intérêts des proprios de rods ou la volonté de se faire reconnaitre des autorités, même si au départ l'intention était bonne (je sais.... j'y étais !).
      Le monde a changé.
      Je me fais le relais de Philippe parce que je connais sa volonté mais je trouve la démarche terriblement désuète.

      Que l'avenir mette à mal ma position, je serai beau joueur, mais 25 ans sont passées depuis la création de la FSRA et ceux qui veulent rouler en rod roulent....; Les autres tergiversent...

      Supprimer
  2. Oui mais avec les nouvelles lois qui risquent de s'installer, il faudra se faire entendre d'une seule voix.
    Pascal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK mais vraiment, en 92 la FSRA devait œuvrer pour faire reconnaitre le mouvement et même créer un CT spécifique reconnu par les autorités. 25 ans plus tard il n'y a jamais eu autant de rods en France mais les gens se débrouillent tout seul avec le net. Les affinités sont de l'ordre du style ou des références de tribus pas du fait de posséder un rod en général.
      Et sur l'aspect légal, il faudra juste compter sur la relative tolérance en vigueur depuis longtemps.

      Supprimer
  3. D’où je suis, ayant participé au Nat's de la Guerche en 92 et 93 j'ai l'impression que la FSRA n’a pas bougé de l'ambiance street rod de ces années là. En gros c'est un peu les meetings goodguys avec les tee-shirts qui vont avec ;-)
    J'ai rien à dire avec ma Corvette de beauf ;)))))))))
    Arno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ce que tu dis. La FSRA a le mérite d'exister et de porter à bout de bras son meeting annuel avec des membres fidèles, pour ça, BRAVO !
      Pour le reste, le monde à changé. Comme mon blog est devenu un truc d'une autre époque ;-)

      Supprimer
  4. Le HIC c est qu en france PASCAL Les LOIS on sait faire les faire appliquer c est autre chose donc nouvelles lois (ou pas ..)roulera en rod qui veut vraiment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon copain Dave qui est Eossais a immatriculé ses 2 rods en France... C'est dire si notre législation est plutôt cool.

      Supprimer
    2. On est d accord... on sait tous depuis un bail que ce n est pas les USA chez nous et que la voiture commence a etre mal vu (maintenant l argument de vente pour une caisse c est le WIFI moi je trouve ça flaiblard ....)

      Supprimer
    3. Quel rapport ?
      Pascal

      Supprimer
  5. Désolé, j'ai 4 ou 5 commentaires qui n'apparaissent pas;.......

    RépondreSupprimer
  6. Vous pouvez refaire des tentatives d'envoi.....

    RépondreSupprimer
  7. La FSRA représente une partie des rodders français (avec ou sans véhicule roulant), une partie seulement. Est-ce que la majorité des rodders français souhaite que le mouvement soit reconnu par les Autorités? Peut-être que certains se demandent quelle utilité il peut y avoir à être encadré? Peut-être aussi que certains ne se retrouvent pas dans la FSRA? Le nombre fait la force et la majorité l'emporte, bien souvent. Comment fédérer la majorité des rodders français autour de la FSRA?
    Bon, ok, ça fait beaucoup de questions, qui n'attendent pas une réponse et une seule.
    Ce qui me laisse perplexe au final, c'est: comment espérer avoir une légitimité quelconque fasse aux autorités quand on ne l'a pas (encore) en son sein? Claire T.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir de l'influence il faut exercer une pression. Le lobbying de 2017 est assez simple en fait. Il passe de moins en moins par des élus.... de plus en plus par des groupes d'influences (économique). Pour le reste, qui veut rouler en rod, roule en rod. FSRA ou pas. Et le monde de 2017 est suffisamment individualiste ou tribal (quand on est plus de 3 ;-) pour ne pas avoir besoin d'une association un peu restée scotché aux années 90. je sais c'est dur mais je me souviens des objectifs qui étaient fixés au début et que personne n'a fait avancer.....

      Supprimer
  8. Bonjour Ivan et merci à toi d'avoir mis le lien pour le recensement.
    Effectivement l'idée de départ de la création de la FSRA était de faire avancer le smilblick concernant la législation pour les rods en France. Ce qui n'a pas été réalisé...je le reconnais.
    Mais c'était aussi pour que les personnes intéressées par les hot-Rods se rencontrent.
    Je me rends compte après plus de vingt ans d'absence dans le mouvement que cela n'a pas beaucoup changé, sauf le nombre de propriétaires de rods.
    On va dire qu'on a lancé le mouvement (tu en étais) et que cela a continué en roues libre.
    Mais cela risque de se compliquer pour les nouveaux arrivants et aussi pour, entres autres, les contrôles techniques des véhicules.
    Je me suis dis qu'il y avait peut être quelque chose à faire et c'est pourquoi je pense qu'il est temps de se regrouper en France et au niveau Européen.
    Philippe Baës

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philippe,
      merci pour ton commentaire,
      En 2017, le nombre de rods en France semble hallucinant si on se remet en 1992. Mais le monde a terriblement changé (je ne sais pas si c'est en bien ou en mal...). Bref, des guss de 20 piges ne se posent plus de questions et cruisent dans des engins qu'on imaginait pas à l'époque. Fédérer c'est autre chose que la sphère d'influence "poussiéreuse" de la FSRA. Influer avec de l'ambition c'est autre chose que le politique local qui trouve sympa le petit meeting local avec des rods. Le lobbying c'est maintenant le cynisme de l'argent et du pouvoir d'influence économique. Au delà des discours d’intention..... Mais quoiqu'il se passe et malgré la sévérité de mon avis tu pourras compter sur moi.

      Supprimer
    2. Entre les gens qui critiquent et qui ne proposent rien et ceux qui s'exposent et cherchent à faire avancer les choses, même en faisant des erreurs il y a longtemps que j'ai choisi mon camps.

      Supprimer